Football bourg en bresse peronnas 01

Vibrez avec les Bleus

OL National FFF

"Vous m'entendrez jamais dire qu'on est programmé pour la Ligue 2"

Après quatre semaines de préparation et à deux semaines de la reprise du championnat face à Villefranche. Alain Pochat avait rendez-vous avec la presse pour aborder la nouvelle saison à venir, les mouvements à l'intersaison et pour donner son ressenti sur son nouveau groupe.

"L’idée c’est de cumuler un nombre assez important de matchs amicaux, on en a déjà fait quatre et il en reste trois. On peut donc optimiser le temps de jeu et faire des équipes où tout le monde a le même temps de jeu sur la durée de la préparation pour monter en terme d’intensité physique. Avec deux matchs par semaine et 20 joueurs de champ, l’idée c’était d’avoir deux équipes sur les rencontres amicales pour répartir ces temps. Avec la chaleur qui arrive, on va voir comment réagissent les organismes, comment on arrive à être performant sur la durée d’un match et que tout l’effectif puisse être apte à tenir un match sur 90 minutes avant la reprise. Ces nombreux matchs et l’utilisation de tout l’effectif nous permettent aussi de tester plusieurs associations que ce soit derrière, au milieu de terrain ou bien sur les deux postes de l’attaque et de voir quelles associations sont les plus performantes.

On avait fait le choix de mettre des adversaires de gros calibre dès le début de la préparation avec des Ligue 1 et des Ligue 2 (ndlr. l’OL, l’ASSE et le Dijon FCO). Ça nous permettait de nous mettre dans le dur et d’être en difficulté pour identifier les manques que l’on pouvait avoir sur les plans tactique. Au fur et à mesure avec la vidéo et les entraînements, on essaye de corriger et on a retrouvé un peu plus de cohérence collective. Il reste trois matchs pour finir sur des temps de jeu à 90 minutes avant de reprendre les championnats. La nouvelle règle avec l’autorisation des cinq changements permettra aussi d’avoir des garçons qui devront être prêts à enchaîner des matchs dès la première journée.

Certes il y a eu beaucoup de départs et d’arrivées mais c’est le lot de beaucoup de clubs de National où il y a beaucoup de mouvements. Il faut arriver à faire passer les messages au plus vite, c’est jamais simple il faut que les joueurs soient connectés ensemble. On a donc pris des joueurs avec des profils qui ressentaient le même football avec la même vision de jeu pour faciliter et accélérer cette connexion. On a privilégié aussi des joueurs avec un bon état d’esprit, qui veulent faire des efforts et qui sont investis à 200% dans le groupe, aux entraînements et en matchs. Sur ces points là, il y a des signaux positifs, c’est encourageant mais on sait que la saison sera longue.

On avait fait le choix de diminuer l’effectif car on s’aperçoit que dans pas mal de championnats, le temps de jeu sur une saison est réparti en règle générale sur 16 joueurs. Avec 20 joueurs de champ, ça veut dire que tout le monde sera très important dans les temps de jeu, dans la rotation. Je considère que c’est un groupe et non une équipe de onze joueurs qui va enchaîner six ou sept matchs d’affilés car il y aura des suspendus, des blessures etc.

Comment je définirais mon effectif de cette saison ? On a voulu mixer la maturité et la jeunesse car les équipes qui montent ont toujours 27/28 ans de moyenne d’âge. Donc il faut une certaine maturité dans le groupe sur la durée d’un championnat difficile où il y aura des moments durs avec des hauts et des bas. On a choisi des joueurs avec une carte de visite importante sur le nombres de matchs de National voire de Ligue 2, qui avaient connu des montées avec leur club, c’est important car ils savent quels sont les ingrédients à mettre dans un vestiaire. Il y a aussi des jeunes joueurs avec un fort potentiel qui ne demandent qu’à grandir avec l’aide de ces joueurs d’expérience comme Antoine Mille, Amine El Ouazzani, Théo Braillon, Malick Lopy, Matéo De Jacob… Dans ce groupe, il y a aussi beaucoup de garçons que j’ai croisé et côtoyé et dont je connais leur personnalité car j’ai vraiment fait attention à l’état d’esprit des joueurs pour favoriser la cohésion dans un vestiaire.

Pour le derby à la première journée ? C’est un peu dommage pour l’aspect spectacle parce que l’on sait que ces affiches attirent du monde mais là le 6 août certains seront en vacances et je pense que certains devront encore se mettre à jour avec le pass sanitaire. Il y aura peut être un peu moins de monde mais c’est le calendrier qui veut ça, il faut s’adapter et prendre trois points, notamment à domicile.

Mes joueurs savent que le club de Bourg veut être compétitif, après on ne va pas s’enflammer et faire des effets d’annonce. L’objectif, c’est de se dire qu’on veut être à la bagarre avec ces nombreux prétendants qui veulent eux aussi remonter dans le monde professionnel. Mais il n’y a que deux élus et on a vu que le barrage n’était jamais simple. Ça nous laisse peu de marge de manoeuvre mais l’idée c’est d’être régulier dans ce championnat et d’être capable de faire des séries car ça amène de la confiance. Vous ne m’entendrez jamais dire qu’on est programmé pour la Ligue 2, c’est trop aléatoire, je connais ce championnat car c’est ma treizième saison en National 1. Je ne vais pas vendre des choses qui ne sont pas réalisables sans beaucoup de travail et d’humilité. On sait tous qu’il y a la barre fatidique des 40 points puis après on verra ce qu’il se passe en allant à la bagarre avec les autres équipes du haut de tableau."

Les Bleus vous donnent rendez-vous ce mardi à 18h30 à Viriat pour un match amical à "domicile". L'entrée sera gratuite avec des buvettes pour se restaurer et se rafraîchir. Les joueurs espéreront vous retrouver une première fois avant de jouer le derby pour la première journée de championnat, le vendredi 6 août à Verchère.

Partenaires majeurs

Alila
Groupama rhone-alpes auvergne
Degomme Boccard
l'Ain le Département
Bourg-en-Bresse La Belle Rencontre
LPN Omni service Hygiène et Propreté
Couleurs de l'Ain
Pi Install
Intermarché
France Boissons
Intersport Cap Emeraude
Nike
Ab6net