Football bourg en bresse peronnas 01

Vibrez avec les Bleus

OL National FFF

Un scénario typique de la Coupe de France

Au bout du suspens et dans un scénario typique de Coupe de France, le « petit » est parvenu à faire tomber le « gros » dans les derniers instants de la rencontre. Les Bleus avaient réussi à mener après avoir encaissé l’ouverture du score très tôt mais un match de Coupe de France n’est jamais gagné d’avance et Jura Sud l’a très bien démontré.

LE MATCH

Pour ce dernier tour avant les 32e de finale, synonyme d’entrée des Ligue 1 et de diffusion TV, les Bleus avaient la chance de recevoir à Verchère. Pour cela, il fallait respecter l’adversaire, même s’il était un niveau en dessous. Alain Pochat alignait donc une belle équipe avec beaucoup de titulaires habituels, hormis Gaëtan Blaichet à la cage et Quentin Lacour en défense centrale.

Dans un froid glacial, l’antre de Verchère était refroidi juste après le coup d’envoi. Jura Sud respectait la consigne de leur coach et explosait en contre pour ouvrir le score (0-1, 4e). Malgré cela, les Bleus, ou du moins les « blancs » le temps d’un soir, imposaient leur jeu dans la moitié de terrain jurassienne. Les ballons revenaient sans cesse dans la surface, les centres des pistons se démultipliaient mais un ingrédient manquait pour marquer : être efficace et tueur. Durant ce premier acte, on pouvait citer quelques actions parmi tant d’autres, telles que les trois frappes de Garita ou encore l’enroulé de Joachim Eickmayer qui frôlait la lucarne. On pensait que les bressans allaient rentrer aux vestiaires menés mais il suffisait d’un énième centre de Brandon Agounon pour que celui-ci trouve enfin un attaquant seul dans les six mètres. Romain Montiel était là et sa tête plongeante permettait à son équipe de rééquilibrer les débats (1-1, 45e). Sur cette seconde période, on sentait une intensité légèrement moins forte de la part de nos locaux. Malgré cela, Arnold Garita et Maxime Blanc avaient l’occasion de doubler la mise au retour des vestiaires mais le danger est venu d’ailleurs. Le droitier Romain Fleurier, replacé piston gauche suite à la suspension de Mathias Fischer, rentrait sur son bon pied et aux 25 mètres, il envoyait une enroulé en direction de la lucarne adverse. Le ballon tapait à deux reprises la barre transversale pour au final rentrer et permettre au latéral de marquer un but exceptionnel à l’heure de jeu (2-1, 63e). Dès lors, on pensait que les coéquipiers de Thibault Jaques s’étaient remis sur de bons rails et qu’ils allaient pouvoir aller chercher la qualification en sérénité et à l’expérience. Malheureusement, il n’était rien de tout cela et ils commençaient à légèrement déjouer. Il ne suffisait que de sept minutes pour que les visiteurs reviennent au score sans démériter et en profitant des moindres espaces burgiens (2-2, 70e). Ces scénarios sont si particuliers et propres à la Coupe de France que l’on pensait que les deux équipes allaient se départager sur une séance de pénaltys. Mais, une erreur de la défense suite à un manque de concentration dans les arrêts de jeu permettait à l’attaquant jurassien de se retrouver aux 30 mètres face à un Gaëtan Blaichet trop avancé. Plein de sang-froid et de malice, il lobait le portier pour faire exulter son équipe et ses supporters qui s’étaient déplacés à Verchère. Une minute plus tard, le coup de sifflet final était donné et cette Coupe de France permettait une nouvelle fois de créer des émotions particulières, de la déception pour les locaux et une joie immense pour les visiteurs d’avoir fait tomber un adversaire « meilleur sur le papier ».

Maintenant, Alain Pochat et son équipe vont se concentrer à 100% sur le championnat avec deux matchs restants sur l’année 2021. Tout d’abord, un premier déplacement dans l’antre mythique du Red Star vendredi prochain puis la réception de l’US Orléans le vendredi 10 décembre avant les fêtes de fin d’année.

LES DÉCLARATIONS

Alain Pochat : « C’est le charme de la Coupe de France pour Jura Sud mais pas pour nous. Le scénario a été typique de cette compétition. Quand on est mené aussi rapidement et qu’on réussi à revenir au score, on n’a pas le droit sur le ratio d’occasions de Jura Sud d’encaisser trois buts. On sait qu’on laisse de l’espace dans le dos mais à 2-1, on doit être plus malin sur la gestion du match. On fait des erreurs bêtes défensivement et je pense qu’on est très naïf sur le coup. Après, on ne va pas enlever tout ce qui a été fait jusqu’à présent, il a fallu aller chercher au forceps certaines qualifs’ maintenant celle-ci n’est pas passée. On avait l’impression que ce deuxième but nous mettait sur de bons rails, en l’occurrence on a donné des munitions à l’adversaire qui les a bien utilisées. On a eu pleins de situations qui auraient pu basculer pour nous, ça a été le cas en passant devant au score. Mais c’est le lot de ces matchs de coupe où l’adversaire est venu pour contrer et marquer en profitant de nos erreurs, ils l’ont bien fait.
Depuis le début, je n’ai pas changé de discours, je voulais la jouer à fond, qu’il était important de jouer des tours et de jouer de la compétition. J’ai toujours dit que je préfère faire ça qu’un amical. Le statut de favori, il faut l’assumer et sur un match, le niveau d’écart n’est pas si grand que ça. C’est une grosse déception, on avait le scénario en main et on a relâché, on a manqué de rigueur de concentration. Oui c’est rageant car on a manqué la dernière marche avant de pouvoir tirer une grosse équipe, c’est regrettable mais il faut passer à autre chose. »

Valentin Guichard : « Je dirais que je ne réalise pas encore personnellement, on a préparé le match comme si on jouait une grosse équipe de championnat. À l’heure actuelle, ils sont en train de survoler le championnat mais on sentait ce supplément d’âme aux entraînements cette semaine. On s’était fixé d’être le dernier club jurassien et d’affronter un club professionnel, Bourg-en-Bresse l’avait été mais en tout cas je leur souhaite de remonter en Ligue 2. On avait identifié beaucoup de qualités mais quelques défauts à exploiter, ça a été un vrai travail de groupe. »

LA FICHE

Partenaires majeurs

Groupama rhone-alpes auvergne
Degomme Boccard
l'Ain le Département
Marcepoil
Bourg-en-Bresse La Belle Rencontre
LPN Omni service Hygiène et Propreté
Pi Install
Eurocombles
Intermarché
Ab6net
Intersport Cap Emeraude
Nike
Studio MTPX