Football bourg en bresse peronnas 01

Vibrez avec les Bleus

OL National FFF

Un passage a vide qui coûte cher

Après un passage à vide en début de première mi-temps, les Bleus se sont tirés une balle dans le pied et ne sont jamais parvenus à revenir au score. Cette défaite éloigne les bressans d’un espoir de montée mais ils compteront bien terminer la saison pour préparer au mieux la prochaine.

LE MATCH

Pour la réception de l’US Orléans se situant à trois points devant, Alain Pochat décidait d’aligner une défense centrale 100% locale avec Jimmy Nirlo, Florent Perradin et Quentin Lacour. Sur le front de l’attaque, Amine El Ouazzani soufflait et deux numéros dix accompagnaient Jeffrey Quarshie, Sofiane Atik et Franck Julienne.

Pour cette rencontre importante, les Bleus ne prenaient pas le match par le bon bout. Et étaient trop laxistes en début de rencontre, cela se payait cash par une approximation sur une touche où le buteur orléanais se faufilait et croisait sa frappe à l’entrée de la surface pour ouvrir le score (0-1, 8e). Les visiteurs profitaient de leur temps fort et de la passivité bressane pour se procurer coup sur coup deux grosses occasions. Mais Maxime Cassara sauvait les siens par deux fois sur deux face à face à la 9e et 11e minute. Après ce passage à vide, les hommes d’Alain Pochat se ressaisissaient et reprenaient le contrôle du ballon en jouant court avec un redoublement de passe. Les joueurs du Loiret reculaient et touchaient moins le cuir mais ils ne bronchaient pas quand Bourg arrivait dans leur 30 derniers mètres. Franck Julienne et Kader Kraichi prenaient leur chance de loin et obligeaient le gardien à se détendre, mais c’était les seules alertes de la première période.

L’objectif était donc de remonter ce but de retard mais les visiteurs n’allaient pas leur faciliter la tâche. Compacts et bien regroupés, ils ne laissaient aucun espace pour l’attaque burgienne. Le ballon circulait dans la moitié de terrain des Jaune et Rouge, de gauche à droite, dans la profondeur mais les burgiens ne parvenaient pas à faire sauter le verrou. L’attaque était muselée, les joueurs offensifs étaient muets et l’équipe ne pouvait pas mieux faire offensivement. L’équipe adverse avait bien joué son coup en fermant la porte une fois l’avantage pris au score et jouait très bien les contres. C’est sur la dernière contre-attaque du match que Antoine, le premier buteur, faisait un rush solitaire avant que son coéquipier ne conclut (0-2, 90e).

DÉCLARATIONS

Alain Pochat : « On les a mis dans les meilleures conditions, on avait identifié qu’ils aimaient bien presser haut. On avait bien démarré et ce but nous plombe notre match, ça m’agace d’avoir pris ce but sur une touche, on dort sur le marquage. Le scenario était cousu de fil blanc, leur bloc descendait et se resserrait et ils attendaient qu’une seule chose, c’était de contrer et ils l’ont plutôt bien fait. On a tenté de changer, on a eu quelques situations pour revenir au score mais il a manqué cette finesse dans la dernière passe, la frappe, le centre, on a eu beaucoup de déchets techniques. On a manqué d’esprit compétiteur par moment et notamment sur ce premier but encaissé.
Au niveau effectif, c’est sur que l’on est ric rac par rapport au poste, on n’a pas deux pistons en moins, pas d’attaquants supplémentaires. Si on sortait de Créteil avec les trois points, ce n’était pas pareil dans les têtes pour cette fin de saison. Cependant, il ne faut pas que cela soit fini et que les joueurs se croient en vacances. On doit montrer un esprit compétiteur et aller chercher des points pour terminer sur une note positive. Finir d’une bonne manière, nous permettra de mieux aborder la prochaine saison, on va être très vigilant là-dessus. »

Claude Robin : « On est content de venir gagner ici, on n’est pas venu chez n’importe qui. Ils avaient une bonne dynamique, ils n’avaient pas perdu huit matchs, on en est fier. Ça nous permet de jouer avec l’esprit plus tranquille. J’ai eu peur car on aurait dû tuer ce match bien avant mais on a tenu. Bourg est venu nous embêter mais en contre on aurait pu les concrétiser. Mon équipe était sereine mais ils ont cherché la solution mais on ne leur a pas laissé d’espaces. »

LA FICHE

Partenaires majeurs

Alila
Groupama rhone-alpes auvergne
Degomme Boccard
l'Ain le Département
Bourg-en-Bresse La Belle Rencontre
LPN Omni service Hygiène et Propreté
Couleurs de l'Ain
Pi Install
Intermarché
France Boissons
Intersport Cap Emeraude
Nike
Ab6net