Football bourg en bresse peronnas 01

Vibrez avec les Bleus

OL National FFF

Un nul cruel mais presque logique...

Les Bleus ramènent le point du nul en concédant un but dans les dernières minutes… Malgré la déception, ce match aurait pu tourner au naufrage suite à une dernière occasion sauvée sur la ligne grâce à un Jimmy Nirlo une nouvelle fois impressionnant !

LE MATCH

Pour ce déplacement en terre parisienne, Alain Pochat restait dans la continuité avec neuf joueurs identiques à nouveau titulaires. Benjamin Corgnet avait ressenti une gêne à l’entraînement et ne faisait pas partie du déplacement. Mais on pouvait compter sur le retour d’Ousseynou Ndiaye qui remplaçait Anthony Ribelin, suspendu pour un excès de carton jaune.

Sur une belle pelouse, les Bleus dictent dès le début leur jeu et imposent leur rythme notamment par Romany et Perradin en premier relanceur. Les cristolliens affichent d’entrée leurs intentions en formant un bloc regroupé dans leur camp. Les locaux tentaient leur chance en contre mais durant cette première période, toutes les possibilités d’actions étaient annihilées par la défense burgienne, très attentive à ne pas trop s’exposer en attaque. Les parisiens s’en remettaient donc aux coups de pied arrêtés et c’est plutôt une spécialité de la part de leur entraîneur Manu Da Costa. Ils trouvaient le poteau à la 10e minute sur un corner et d’autres filaient devant la cage de Maxime Cassara mais le score ne bougeait pas. Du côté bressan, malgré un jeu fluide, les Bleus ne parvenaient pas à déséquilibrer le bloc adverse dans les trente derniers mètres sur ce premier acte. 

Les Bleus continuaient à produire le jeu sur le terrain jusqu’à trouver une faille mais cela ne venait pas. Avec un seul but sur coup de pied arrêté en ce début de saison, les Bleus n’avaient pas le choix de s’en remettre à cela. Et c’est ce qu’il se passait grâce à un corner très bien tiré par Guillaume Khous coupé par Jeffrey Quarshie d’une tête ravageuse au premier poteau. Il ouvrait donc la marque et marquait son second but en deux matchs à l’extérieur (0-1, 56e). Ce but qui se faisait attendre, faisait descendre la pression aux burgiens mais ils baissaient le pied et les locaux se découvraient enfin pour aller chercher ce match nul. Pour aller le chercher, ils devaient se confronter à une muraille emmenée par Jimmy Nirlo encore très bon ce soir. Il couvrait, coupait les lignes, taclait et motivait les siens à ramener ce score avantageux. Il allait jusqu’à sauver Maxime Cassara lorsqu’il était battu en repoussant le ballon sur sa ligne. Les cristolliens n’abdiquaient pas et les bressans reculaient, toutefois sans inquiéter le portier burgien. Cependant, à la dernière minute, un très bon centre de la gauche trouvait Sangaré qui adressait une jolie tête pour égaliser, les défenseurs étaient impuissants et craquaient pour la deuxième fois sous l’aire Pochat (1-1, 90e). Alors qu’on pensait que le match allait se terminer, les parisiens bénéficiaient d’une dernière occasion où l’attaquant se retrouvait seul face au but vide. Mais il fallait un dernier sursaut d’orgueil de Jimmy Nirlo pour s’arracher et sauver les siens d’une défaite cruelle.

LA FICHE

Partenaires majeurs

Alila
Groupama rhone-alpes auvergne
Degomme Boccard
l'Ain le Département
Bourg-en-Bresse La Belle Rencontre
LPN Omni service Hygiène et Propreté
Couleurs de l'Ain
Pi Install
Intermarché
France Boissons
Intersport Cap Emeraude
Nike
Ab6net