Football bourg en bresse peronnas 01

Vibrez avec les Bleus

OL National FFF

Imperturbables !

Habitués à produire du spectacle et d’être offensifs, les Bleus n’ont pas rendu leur meilleure prestation face à une belle équipe de Saint-Brieuc mais elle a rempli sa mission, c’est-à-dire de gagner et de prendre les trois points.

LE MATCH

Après un début de saison excellent, les Bleus ne devaient pas se reposer sur leurs lauriers et une équipe valeureuse du Stade Briochin les attendait. Plutôt âgés, donc expérimentés, les visiteurs n’allaient pas lâcher le morceau si facilement que ça et il fallait une grosse équipe bressane pour pouvoir espérer prendre les trois points. Alain Pochat devait composer sans Anthony Scaramozzino dans la défense à trois suite à trois cartons jaune. Mathias Fischer descendait d’un cran et Romain Fleurier prenait le couloir gauche. De l’autre côté, le feu follet Anthony Ribelin prenait le poste de piston droit à la place de Brandon Agounon.

Dès le début de rencontre, on voyait une belle équipe briochine bien en place et structurée. Elle ne se montrait pas dangereuse offensivement et les bressans tentaient de s’installer dans leur camp. D’habitude plutôt offensifs d’entrée de match, les Bleus se montraient plus timides sur le front de l’attaque. Anthony Maisonnial devait intervenir par deux fois avant la demi-heure de jeu pour garder son équipe à flot. La première véritable alerte de l’offensive burgienne provenait d’un corner au bout de 30 minutes de jeu, Matthieu Ezikian reprenait un ballon au sol dans la surface mais le portier adverse montrait que ça n’allait pas être une mince affaire de marquer. Les deux équipes se profilaient doucement vers un score nul et vierge à la pause, mais c'était sans compter sur le fraîchement nommé pour le joueur du mois de septembre en National, Arnold Garita. L'attaquant rôdait dans les parages à la suite d'un coup-franc et glissait une madjer astucieuse pour ouvrir le score (1-0, 45e).

À la pause le fin tacticien, Alain Pochat, recadrait son équipe en résolvant les problèmes, notamment dans le coeur du jeu puisque le losange adverse apportait de la supériorité numérique face au trio bressan. Les corrections passaient par de la rigueur mais surtout par des redoublements d’efforts pour fermer la porte à Saint-Brieuc. Cela commençait à se payer et on voyait les burgiens de plus en plus menaçant en début de seconde période. Il ne fallait pas compter sur un relâchement de l’équipe visiteuse pour espérer se mettre à l’abri mais s’appuyer sur un collectif soudé pour le faire ensemble. Le but libérateur mettait du temps à venir, mais Anthony Maisonnial et sa défense géraient plutôt bien les offensives bretonnes durant le second acte. À l’image du début de saison, les remplaçants faisaient le job pour conclure la partie, Romain Montiel et Jeffrey Quarshie ne jouaient que 30 minutes en remplaçant Arnold Garita et Amine El Ouazzani, mais ils étaient décisifs en s’octroyant le second but. Le premier centrait en retrait pour le second qui gagnait son face-à-face contre le portier armoricain (2-0, 81e). Tout en expérience et sérénité, les burgiens géraient leur fin de match et repartaient une nouvelle fois avec les trois points.

L’invincibilité tient toujours après neuf rencontres de National, mais elle sera de nouveau mise à rude épreuve lors de la prochaine journée puisqu’ils recevront l’excellent promu, le CS Sedan Ardennes. Les coéquipiers de Thibault Jaques auront une nouvelle fois besoin de vous à Verchère lundi prochain (le 11 octobre) pour faire perdurer la série face au 4e de National qui sont à seulement cinq points des bressans.

LES DÉCLARATIONS

Alain Pochat : « On est satisfait de prendre les trois points qui n’étaient pas facile face à une belle équipe de Saint-Brieuc. Comme Sète, ils ont joué en losange et nous ont posé des problèmes dans le coeur du jeu car on était souvent en infériorité numérique. Même si on le savait qu’ils pouvaient être alignés de cette manière, il a fallu faire beaucoup d’efforts pour l’emporter. C’est une équipe qui ne prend pas beaucoup de buts car elle n’a jamais perdu par plus de deux buts d’écart, elle est coriace et elle était venue pour jouer.
On avait l’opportunité de mieux utiliser le ballon à certains moments notamment sur des situations de contre. Si on avait été plus juste, on aurait pu marquer mais Maiso (ndlr. Anthony Maisonnial) nous sort de beaux arrêts en première mi-temps et ils ont raté une contre-attaque qui partait d’un corner offensif de notre part au départ. C’était un match pas simple, typique du National et contrairement à certaines équipes, elle n’est pas venue en bloc bas. Il y a certaines fois, il faut accepter que l’adversaire ait le ballon, il ne faut pas s’agacer, ça fait partie du jeu. On n’a pas toujours joué dans le bon tempo, mais je suis satisfait de ne pas avoir encaissé de but, il n’y a pas de petites victoires et celle là elle est autant voire plus importante que les autres. Plus ça va avancer, plus les adversaires seront déterminés à nous battre et vont redoubler de concentration.
Maintenant on va bien se reposer avant de jouer Sedan dans dix jours, on a fait notre boulot, c’est désormais à Annecy et Villefranche de le faire lundi. C’est très positif de prendre autant de points, chaque match il ne faut pas s’endormir et remettre le couvercle à chaque fois. Les séries peuvent aller dans un sens comme dans l’autre, à nous de la faire perdurer dans ce sens ! »

LA FICHE

Partenaires majeurs

Groupama rhone-alpes auvergne
Degomme Boccard
l'Ain le Département
Marcepoil
Bourg-en-Bresse La Belle Rencontre
LPN Omni service Hygiène et Propreté
Pi Install
Eurocombles
Intermarché
Ab6net
Intersport Cap Emeraude
Nike