Football bourg en bresse peronnas 01

Vibrez avec les Bleus

OL National FFF

« Être prêt dans la tête »

De retour chez les Bleus après trois ans d’exil en Corse puis à Villefranche, Quentin Lacour fait du bien à la défense de l’équipe. Leader tranquille sur le terrain, le bressan était en conférence de presse de ce mercredi matin.

C’est la période des reprises et des premières de la saison. Après un début en Coupe de la Ligue BKT à Verchère puis la reprise du championnat, toujours à domicile, les Bleus se déplacent à Béziers pour la deuxième journée de National. À cette occasion, Quentin Lacour évoque la rencontre, le groupe et sa progression personnelle.

Quentin, nous sommes le 7 août et vous allez déjà jouer votre troisième match officiel de la saison. Comment le groupe appréhende cette période ?

On a encore besoin de travailler, il faut solutionner nos points faibles et solidifier nos points forts. C’est bien car nous n’avons pas encore pris de buts, les cleanshits sont importants. On travaille beaucoup sur les phases arrêtées. Il faut être solide défensivement pour remporter les matchs. Chacun à son rôle à jouer mais il faut le travailler et le collectif est primordial, à nous de prendre nos repères. À nous de ne pas être dans la précipitation de vouloir bien faire tout de suite. Il faut d’abord analyser ça et prendre des points.

Dans deux jours, vous serez sur le terrain de Béziers, ancien pensionnaire de Domino’s Ligue 2, et pour la première fois de votre saison à l’extérieur…

Ce sera un match compliqué contre une équipe qui veut rapidement retourner en haut (en Domino’s Ligue 2, ndlr) et avec des joueurs expérimentés. Il faudra y aller en conquérants, en guerriers. À nous de faire le match qu’il faut. On a un groupe de qualité mais l’état d’esprit est important. Nous devons rester soudés, c’est la clé. Les automatismes vont venir au fur et à mesure. La concurrence ? Elle est importante, elle fait avancer les choses. L’effectif est concentré au maximum.

Personnellement, tu es de retour « chez toi » après trois ans à Bastia puis à Villefranche. Comment perçois-tu ces deux expériences pour ton parcours ?

Je suis sur une phase ascendante, j’ai plus d’expériences qu’avant. Mais il me reste encore de la progression sur pas mal de points. Pourquoi ne pas apporter quelque chose sur les phases offensives ? C’est important d’être présent dans les deux surfaces. C’est vrai que j’ai un rôle dans la relance. Cette saison, il y a une complémentarité entre Mamad (Camara, ndlr), Jerem (Romany, ndlr) et moi. On continue à bien se connaître et les automatismes se créent doucement. Je dois me montrer plus confiant et déterminé, être prêt dans la tête.

Partenaires majeurs

Groupama rhone-alpes auvergne
Degomme Boccard
l'Ain le Département
Bourg-en-Bresse La Belle Rencontre
LPN Omni service Hygiène et Propreté
Couleurs de l'Ain
Pi Install
Intermarché
France Boissons
Intersport Cap Emeraude
Nike