Football bourg en bresse peronnas 01

Vibrez avec les Bleus

OL National FFF

L’interview du Président

En pleine crise sanitaire et suite aux dernières déclarations du chef de l’Etat corrélées aux décisions du Comité Exécutif de la Fédération Française de Football en date du 16 avril, Patrick MARTELLUCCI se livre sur la situation, l’hypothèse d’un arrêt potentiel du championnat de N1, ses conséquences ainsi que sur les perspectives à court terme.

Président, quel regard portez-vous sur cette crise sanitaire qui dure depuis de nombreuses semaines ?

Cette crise sanitaire aujourd’hui planétaire remet en cause beaucoup de nos modèles. En plus du drame humain qui touche la plupart d’entre nous, se profile une grande incertitude économique. Beaucoup de secteurs et d’entreprises vont être en difficulté. Je crois vraiment que demain ne sera plus le même et que nous allons au-devant d’une grande remise en cause dans tous les domaines (industrielle, financière, social…). La famille du football, elle aussi, a été touchée et celle du FBBP01 en particulier avec le décès de l’un de nos dirigeants, Dominique Verne. Nous regrettons de n’avoir pas pu accompagner ses proches dans ce douloureux moment. Nous ne manquerons pas de lui rendre hommage lors du prochain match à Verchère.

Pouvez-vous nous donner des nouvelles du club et de son positionnement depuis la mi-mars ?

Depuis le début du confinement, l’activité sportive toute catégorie est arrêtée. Notre siège social et nos terrains d’entraînement à Péronnas sont fermés. Cette saison était particulièrement bonne pour toutes nos équipes. Aucune n’était en position de descendre au niveau inférieur, plusieurs jouaient l’accession au niveau supérieur. En ce qui me concerne plus particulièrement en tant que Président de la SAS, la National 1 était sur une remarquable dynamique. Nous étions tous très confiants et malheureusement le Covid-19 a stoppé notre élan. Nous sommes donc dans l’expectative et attendons les consignes de notre Fédération qui a décidé, lors du COMEX de ce jeudi, de ne pas prendre une position ferme. Le Club se conformera à ses décisions mais ne renoncera pas à ses intérêts.

Suite au prolongement du confinement, la FFF a pris un certain nombre de décisions, pouvez-vous nous les commentez ?

Effectivement, suite aux déclarations du Chef de l’Etat lundi soir, la Fédération Française de Football avait planifié un Comité Exécutif ce jeudi 16 avril. Sans surprise, il a décidé d’arrêter l’ensemble de l’activité du football amateur jusqu’à la fin de saison et à annoncer l’arrêt des championnats en date du 12 mars sauf pour la N1 et la D1 Féminine. Les classements de nos équipes sont donc figés à cette date. Nos U17 et U19 Nationaux se maintiendront grâce à leurs superbes parcours. La FFF avait dit depuis le début du confinement qu’il n’y aurait pas de saison blanche, qu’elle conserverait le principe des accessions et relégations. Elle a tenu sa ligne directrice, sans grande surprise.

Le championnat de National 1 est en lien direct avec le championnat professionnel de Domino’s Ligue 2 par les systèmes d’accessions, de relégations ainsi que pour la place de barragiste. Noël LE GRAET et son comité exécutif adopte une stratégie commune avec la Ligue 1 Conforama et la Domino’s Ligue 2 en décidant d’attendre pour tenter de faire se terminer ces compétitions. C’est d’autant plus cohérent que ce championnat demande une véritable légitimité et une place dans le giron du football professionnel.

Le championnat de N1 va-t-il aller à son terme ?

C’est la Fédération qui le décidera, en lien avec l’Etat et notamment le ministère des sports. Une chose est certaine, c’est qu’en cas de reprise, nous finirons à la fin du mois de juillet. D’ici là, beaucoup de choses peuvent se passer. Dans cette hypothèse, le staff et les joueurs seront prêts et déterminés. Ils ont tellement œuvré depuis le début d’année civile pour être dans le sprint final qu’ils ne lâcheront rien. Si toutefois le championnat ne pouvait aller à son terme, la FFF devrait adopter la même logique que celle qui a été prise aujourd’hui pour les championnats fédéraux, régionaux et départementaux. Notre frustration serait alors immense.

Quelles seront les conséquences d’une troisième saison en National 1 ?

Il est encore trop tôt pour en parler. Nous savions avant de débuter l’exercice qu’une troisième saison à ce niveau allait nous obliger à réduire notre budget. Nous avions pris d’ailleurs des risques maîtrisés pour nous permettre d’atteindre nos objectifs tout en conservant une structure prête à se réengager dans le championnat de Domino’s Ligue 2 en anticipant ses contraintes et ses obligations. L’impact de la crise sanitaire et ses conséquences économiques ne vont faire que renforcer cette obligation de faire avec beaucoup moins. L’objectif, comme pour de très nombreux clubs, pour ne pas dire la totalité, sera de faire face à ces réalités la saison prochaine à minima. Une hypothétique conservation du statut professionnel par dérogation n’y changerait absolument rien.

Quels messages souhaiteriez-vous véhiculés à l’ensemble de vos partenaires ?

A titre personnel je leur souhaite d’abord et avant toute chose une très bonne santé, un passage de pandémie sans drame pour eux et leurs proches. J’espère aussi qu’ils n’auront pas trop de problèmes économiques dans leur entreprise. L’ensemble du Club se languit de vite les retrouver pour une soirée conviviale de football et qu’ils continueront à nous supporter comme ils l’ont toujours fait. Mais je sais qu’ils sont fidèles et que je peux compter sur eux, comme le sont nos nombreux abonnés d’ailleurs. En attendant, prenons des précautions, respectons le confinement pour que cette crise sanitaire s’arrête au plus vite.

Partenaires majeurs

Alila
Groupama rhone-alpes auvergne
Degomme Boccard
l'Ain le Département
Bourg-en-Bresse La Belle Rencontre
LPN Omni service Hygiène et Propreté
Couleurs de l'Ain
Pi Install
Intermarché
France Boissons
Intersport Cap Emeraude
Nike
Ab6net