Football bourg en bresse peronnas 01

Vibrez avec les Bleus

test test

«Nous restons dans la progression»

Frustré de la courte défaite ramenée de Rodez, Damien Ott prépare activement les deux derniers rendez-vous de l’année, contre Quevilly-Rouen et Boulogne, déterminants pour la suite de la saison.

Damien, quel sentiment te laisse la courte défaite à Rodez (1-2), nouveau leader du National ?

Le contenu atténue un peu la déception de la défaite. Il faudra capitaliser sur les choses intéressantes que nous avons proposé. Si nous jouons comme ça, nous gagnerons plus de matches que nous n’en perdrons. Paradoxalement, sur nos trois dernières victoires, nous avons eu un taux de possession inférieur à l’adversaire. Là, ç’a été l’inverse et nous perdons… Mais il y a eu de l’énergie et de l’audace face à une équipe qui joue la première place. Nous avons maîtrisé le rythme du match, seul le résultat n’est pas là. Rodez a été très performant. En deux coups chirurgicaux, ils marquent deux buts, cela montre leurs qualités. Ils ont très bien joué le coup. Ils ont su se montrer efficaces en alliant rapidité et spontanéité. J’aimerais que nous ajoutions cela nous aussi.

Ce revers stoppe votre belle série de trois victoires d’affilée…

Comptablement, c’est vrai, ce revers coupe notre série. Mais nous restons tout de même dans la progression. Il y a de la qualité et de l’enthousiasme à l’entraînement. Nous allons continuer à travailler fort pour progresser encore et tirer le maximum de notre potentiel.

Eliminés en Coupe de France, vous n’aurez pas de match ce week-end. Comment allez-vous gérer cette coupure ?

Nous n’allons pas jouer, mais nous n’allons pas perdre le rythme pour autant. Nous allons pouvoir demander beaucoup aux joueurs à l’entraînement cette semaine. Il n’y aura pas de relâchement avant un match important contre Quevilly à la maison. Nous allons également faire jouer certains en réserve pour qu’ils reprennent du rythme. Aujourd’hui, nous n’avons pas besoin de récupérer. Cette coupure tombe presque mal, mais c’est notre faute, on avait qu’à se qualifier…

Quel sera l’objectif lors des deux derniers rendez-vous de l’année contre QRM et Boulogne ?

Il faut être flexible dans notre organisation. Nous devons améliorer nos attaques placées, mais aussi la verticalité. Nous ne pouvons pas être dans un registre unique. Nous devons poursuivre notre progression avant ces deux gros matches qui nous attendent et qui peuvent déterminer beaucoup de choses pour la suite de la saison. Ou nous jouerons clairement le maintien, ou nous pourrons nous montrer un peu plus ambitieux. Quevilly-Rouen est une équipe expérimentée qui s’annonce très difficile à manœuvrer. Mais il nous faudra un bilan comptable positif après ces deux rencontres, comme dans ces trois matches où nous avons ramené 9 points. Sachant qu’il n’y a pas d’écart dans ce championnat et que c’est tout aussi difficile contre Rodez, premier, que Drancy, dernier.

Sens-tu des comportements différents aujourd’hui par rapport au début de saison ?

Il ne faut pas se le cacher, avec les mauvais résultats, l’ambiance de travail n’était pas forcément enthousiasmante. Les résultats aidants, nous sommes passés à autre chose. La réponse des joueurs est en adéquation avec le travail demandé. Nous sommes sortis de cette zone de tension, mais il ne faut pas se relâcher pour ne pas y retourner. Mais cette défaite à Rodez n’a pas coupé notre progression. Les joueurs ont pris du plaisir, même s’il y a la déception de perdre. Il faut s’en servir pour bien aborder QRM. Nous gagnerons en continuant à jouer comme à Rodez.

 

Partenaires majeurs

Groupama rhone-alpes auvergne
Degomme Boccard
l'Ain le Département
Bourg-en-Bresse La Belle Rencontre
LPN Omni service Hygiène et Propreté
Couleurs de l'Ain
Pi Install
Intermarché
France Boissons
Intersport Cap Emeraude
Nike