Football bourg en bresse peronnas 01

Vibrez avec les Bleus

«Trois millions d’euros de travaux à Péronnas»

Le stade Municipal de Péronnas a été doté d’une toute nouvelle pelouse synthétique. Première des trois tranches de travaux engagés dans le cadre de la mise en place du Centre de formation. Le point sur le chantier avec Vincent Poupon, Manager général.

Vincent, une nouvelle pelouse synthétique a été installée à Péronnas sur le terrain d’Honneur. Pourquoi le choix de cette surface ?

Le choix du synthétique répond à des obligations en lien avec la logique interne du club. On ne présente plus l’importance de notre club, mais, jusqu’au mois de septembre, nous n’avions pas la possibilité d’utiliser ce type de surface. L’ancien synthétique des Vennes étant vétuste et dangereux, on ne peut pas le compter comme une surface de jeu pour l’accueil de nos licenciés. Cette transformation était une évidence, surtout par rapport à la déclinaison du projet de club. Le Centre de formation va impliquer des charges de travail importantes qui ne peuvent pas s’entendre autrement que sur le synthétique. Et il fallait l’installer sur le terrain d’Honneur car c’est le seul terrain aux normes avec une tribune pour accueillir les matches du Centre de formation.

Comment cette transformation s’est-elle déroulée ?

Il faut remercier la société « Parcs et Sports » qui a réussi à livrer ce terrain dans un teaming très serré et dans les délais souhaités, malgré le match de gala contre l’OL début juillet et une période d’orages qui ont perturbé le chantier. Nous avons pu recevoir Aurillac pour la 3e journée de CN3 le 3 septembre, après deux premiers matches joués à l’extérieur. Ce terrain va nous permettre d’accueillir les équipes du Centre de formation, de donner une surface de repli au groupe pro quand les conditions météo sont compliquées. Et puis, dans l’attente de l’évolution des conditions d’accueil aux Vennes suite à l’incendie des vestiaires et au futur changement de surface du vieux synthétique, c’est aussi une solution provisoire pour accueillir les jeunes de l’école de foot.

Le club a fait le choix d'avoir la maîtrise d’ouvrage sur ce projet. Pour quelles raisons ?

En effet, le projet dans sa globalité est porté par le club qui est maître d’ouvrage. Nous avons pris en main le chantier car nous avons la volonté d’assumer notre projet. Il fallait aussi répondre à un teaming serré et envoyer un message clair aux partenaires : ils peuvent compter sur nous. Le club assume financièrement le terrain synthétique. Nous remercions bien sûr les co-financeurs du projet global : CA3B, la Région et le Département.

Quels sont les prochains travaux à venir ?

Nous venons de terminer la première des trois tranches. La deuxième va démarrer mi-octobre avec la démolition et le désamiantage des anciens locaux derrière les buts. Ce sera suivi début novembre par le terrassement, le gros œuvre et la construction des deux bâtiments à la place de ces vieux bâtiments et des terrains de boules. Dans ce projet, le club a souhaité être cohérent dans sa démarche de Territoire. Nous avons consulté exclusivement des entreprises du Département sur les 17 lots. Nous avons également valorisé la filière bois.  Les constructions vont répondre à un cahier des charges pour l’agrément du Centre de formation, mais aussi donner une dimension de convivialité au site de Péronnas et renforcer la cohésion avec une unicité de lieu, puisque le secteur administratif sera aussi installé sur le site. Le tout permettra d’améliorer les conditions de travail des différents acteurs : joueurs, staffs et personnel du club.

La 3e tranche débutera début mai avec la transformation du 2e terrain : mise aux normes, arrosage automatique, éclairage… L’ensemble des travaux représente un budget de 3 millions d’euros hors taxes, co-financé par le club pour un tiers et par les partenaires institutionnels pour les deux tiers restants. J’en profite pour remercier les deux banques partenaires : le CIC et la Banque Populaire.

L’homologation du Centre de formation est en bonne voie ?

Le 30 septembre nous déposons le dossier d’agrément auprès de la Fédération et du Ministère. Début novembre, les constructions débutent. Début 2018, nous aurons la validation du dossier. La livraison de la 3e tranche est prévue au 30 juin et l’ouverture du Centre se fera le 1er juillet 2018.

Quel est ton sentiment sur ce dossier mené tambour battant ?

Ce qui prédomine, c’est la fierté d’avoir mené à bien ce projet dans un teaming aussi limité. Tout a démarré en mars 2017, ce qui montre la capacité du club à être réactif.  Tout cela grâce à l’engagement de tous les acteurs : personnel du club, dirigeants bénévoles, et notre architecte Philippe Delers. C’est la preuve que le club est capable de porter ce type de projet. Cela laisse aussi penser que le souhait de se donner d’autres ambitions est légitime. Ce site doit nous permettre de mieux travailler ensemble, de fidéliser les gens et d’accroitre notre pouvoir d’attractivité. Vis-à-vis des joueurs pros et des stagiaires du Centre, mais aussi des entreprises qui pourront se positionner sur le « naming » du Centre dans le souci d’associer leur image à un projet qui va devenir de plus en plus ambitieux.

Partenaires majeurs

Groupama rhone-alpes auvergne
l'Ain le Département
Bourg-en-Bresse La Belle Rencontre
Auvergne Rhône Alpes
Intermarché
Kioneo
Nissan
Degomme Boccard
LPN Omni service Hygiène et Propreté
La Bresse
Semcoda
Groupama
France Boissons
Pi Install
La Belle Rencontre
Leclerc Cap Emeraude
Intersport Cap Emeraude
Adidas